Les meilleurs casino sur internet 2018

Partouche, un groupe de casinos international

L’histoire du groupe de casinos Partouche commence l’année 1973 avec l’achat du casino de Saint-Amand-Les-Eaux. Isidore Partouche, radioélectricien chez Phillips, s’est associé avec ses frères et sœurs, pour reprendre le domaine. Ils entreprennent de faire revivre le casino, mais acquièrent en même temps l’établissement thermale et la source minérale. En fait, l’activité principale du groupe était l’embouteillage et la distribution d’eaux de marque, qui marchait bien. Le casino était considéré comme une activité parallèle. Le groupe a toutefois fait d’autres acquisitions au cours des deux décennies suivantes. On peut citer le rachat du casino du Touquet à la société Barrière, la création du casino de Calais, puis d’autres installations à Forges-les-Eaux, Boulogne sur Mer et Dieppe. Malgré cela, les ressources du groupe était principalement investies dans le développement de l’activité des eaux. Pourtant, le groupe décide de faire du casino son activité principale et change de stratégie de production en 1989. A partir de ce moment, le développement des casinos croît rapidement.

Pour l’année 1989 seulement, le groupe Partouche rachète trois autres casinos. Avec l’obtention des autorisations nécessaires en 1991, la mise en place des machines à sous dans les casinos du froupe vient augmenter les recettes de la maison. Le groupe acquiert encore quatre casinos cette année suivi de trois autres l’année suivante. En seulement deux ans, le groupe a doublé le nombre de ses propriétés.

L’année 1995 constitue un tournant dans l’histoire du groupe Partouche. La société est introduite dans le second marché de la bourse de Paris. L’objectif est de renforcer la position économique du groupe. En effet, le groupe Partouche envisage alors de se lancer sur les marchés extérieurs. Pour commencer cette conquête, le groupe rachète le casino de Knokke le Zoute en Belgique au mois de Septembre. L’année d’après, le groupe pourra ouvrir un premier casino à Agadir.

En même temps, la stratégie du groupe s’affine. Elle prend des participations sur plusieurs casinos lorsqu’il ne lui est pas possible de procéder à l’achat. C’est ce qui se passe avec le casino de Grasse ui est contrôlé par le groupe Boucau. Le groupe possède aussi des parts sur quelques établissements (casinos et hôtels) dans la ville de Cannes.

Dès 1998, le groupe a pu ouvrir des établissements à Londres et en Tunisie. Du second marché, les actions Partouches sont introduites au premier marché de la Bourse de Paris. Le groupe possède alors 25 années d’existence. Durant la décennie suivante, le groupe va poursuivre sa croissance. Il est le premier à obtenir l’autorisation pour l’ouverture d’un casino dans une métropole en 2000 et ouvre en même temps un casino mobile, situé sur un bateau. Le lancement d’une OPA sur la Compagnie Européenne des casinos lui apporte le contrôle de cette entité. Plus tard, en 2005, le groupe engloutit aussi le groupe Divonne. Le groupe a aussi pu ouvrir un casino à Genève, situé juste en face de l’aéroport international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *