Le meilleur du casino sur internet 2019

metiers casino

Metiers de casino: Hôte de machines à sous

Hôte dans une salle de machines à sous près d’un casino, c’est un emploi à la portée de tous. En effet, aucune qualification spécifique n’est nécessaire pour exercer ce métier. Il faut juste savoir garder en permanence un air aimable et avoir le sens du service, car la tâche d’un hôte des machines à sous est de mettre le client à l’aise. En fait, l’hôte , le croupier est responsable de deux missions bien distinctes. D’abord, il doit fidéliser le client. La première tâche consiste à tout faire pour que le joueur reste le plus longtemps possible à jouer sur une machine à sous. La deuxième tâche est moins directive, il faut réussir à créer un contact pour que le client soit à l’aise dans la salle et aie envie de revenir ultérieurement. Un hôte idéal sait respecter la distance optimale pour être à la fois proche du joueur et ne pas le gêner. Il peut être amené à assister le client pour la prise en main de la machine à sous. Pourtant, il doit s’effacer aussitôt que sa présence n’est plus nécessaire.

Cependant, les hôtes sont aussi les gardiens de l’image de la salle de jeux : c’est pourquoi il est important qu’ils gardent le sourire en toute occasion. De la même façon, ils veillent aussi à la sécurité de la salle en prévenant les agents en cas de problème.

Les hôtes des salles de machines à sous peuvent être indifféremment du sexe masculin ou féminin. Leur rôle est d’œuvrer pour le confort des clients. Ils doivent être à l’écoute de leurs besoins et éventuellement de fournir des réponses à leurs questions. Ils veillent à maintenir un environnement de jeu agréable. Ramasser les objets qui traînent comme les seaux ou les verres font partie de leurs fonctions. Ils procèdent également au changement des cendriers. Exerçant parfois le rôle de serveurs, ils aident le barman en servant les boissons et en apportant des cigarettes lorsque le client le demande.

Les hôtes de machines à sous doivent être des personnes à l’aise dAans le domaine relationnel. Ils doivent être capables d’établir rapidement des liens avec les clients. De même, une présentation excellente est toujours exigée pour ce poste. En effet, les hôtes sont un peut les ambassadeurs des casinos. Les hôtes et hôtesses machines à sous travaillent sous la supervision du MCD machines à sous.

Dans les casinos situés dans des zones très touristiques, la connaissance d’une ou de plusieurs langues étrangères est d’une grande aide. Le principe est aussi le même pour les établissements situés à proximité d’une frontière. Le but est toujours de pouvoir communiquer avec les clients de manière plus efficace. Certains profils linguistiques seront ainsi sélectionnés en fonction du type de visiteurs attendus.

Bien que la force physique n’est pas nécessaire à première vue, il faut posséder une santé de fer pour pouvoir exercer le métier d’hôte machines à sous. En effet, les horaires nocturnes et l’ambiance de travail créent un rythme très dense, qui ne convient pas à une personne de santé fragile.

Les métiers du casino

Le croupier

Le croupier doit être très à l’aise avec le calcul mental pour pouvoir annoncer les gains très rapidement. En effet, si l’annonce est rapide, le jeu reprend immédiatement et les joueurs se montrent plus prompts à miser. Le croupier doit aussi être doté d’une grande faculté de concentration afin de pouvoir suivre le jeu et garder un œil sur tout ce qui l’entoure. Pour récupérer d’une telle pression, il a droit à 15 minutes de pause tous les trois quarts d’heure. Il existe maintenant la possibilité de postuler pour des postes de croupier en live tables de jeux filmées pour les joueurs online.

L’hôte ou l’hôtesse des salles de machines à sous

Aucun diplôme n’est exigé pour ce poste. Cependant, les hôtes doivent être dotés d’un excellent relationnel. Une des obligations exigées par le métier : sourire en toutes circonstances. Les hôtes ou hôtesses sont en effet chargés d’apporter un maximum de confort aux joueurs pour que ceux-ci se sentent à l’aise dans la salle de jeux. Ils doivent être capables d’informer et de renseigner les clients sur les machines ainsi que sur l’établissement. Ils apportent les rafraîchissements et cigarettes aux joueurs, et peuvent être amenés à donner un coup de main au bar. Ils assurent aussi la propreté des lieux en ramassant les papiers, les verres, en vidant les cendriers, etc.

Le technicien de machines à sous

Il est en charge de la vérification technique des machines à sous. Il doit aussi en assurer le nettoyage à l’aide d’un aspirateur-souffleur. Le technicien de machines à sous doit être présent avant l’ouverture de l’établissement et durant toute la période de jeu. Il assiste aussi à la collecte et au comptage des jetons ou des pièces. Pour pouvoir postuler au métier de technicien de machines à sous, il faut avoir un diplôme en électromécanique de niveau DUT en génie électrique. Un bac F3 est également admis, avec une expérience en électronique et/ou en électromécanique. De bonnes notions d’anglais constituent un atout.

Pour tous ces postes proposés par les casinos, il est bon de savoir que les horaires sont irréguliers et que le travail est souvent nocturne. Dans les grands casinos, ceux situés aux frontières, ou dans les zones à forte affluence touristique, la connaissance d’une ou de plusieurs langues étrangères est souhaitée. De plus, le postulant doit avoir un casier judiciaire vierge et doit être inscrit sur la liste électorale de sa commune. Par ailleurs, l’exercice des métiers du casino est soumis à un agrément du Ministère de l’Intérieur, lequel est renouvelé chaque année après un rapport de la police locale ainsi que des Renseignements Généraux necessaire dans le monde des jeux de hasard.

La rémunération des croupiers

Précisons leur mode de rémunération

Le mode de rémunération du personnel de tables repose sur un système de coefficient appliqué pour partager les pourboires recueillis sur chaque table durant le mois. Calculé à partir d’une clé de répartition, le montant attribué à chaque employé est comparé à la grille de revenu national minimum. L’employeur procède au complément du salaire à la fin du mois seulement si les pourboires partagés ne permettent pas d’atteindre ce revenu mensuel minimum. Le salaire minimum mensuel garanti de chaque croupier varie selon sa qualification et la convention collective de son entreprise, mais en général se limite entre 1550€ et 2620€.

D’autre part, leur corporation est généralement payée en pourboire ou à partir de la cagnotte, et c’est la seule qui gagne d’autant plus d’argent que l’employeur en perd. En effet, la rémunération des croupiers est tributaire du bon vouloir des clients, or, ceux-ci ne versent leur contribution aux personnels que lorsqu’ils gagnent, c’est-à-dire, quand le casino perd. Il est d’usage international que les joueurs laissent une partie de leurs gains aux employés, les frais salariaux assumés par l’employeur étant très modestes, voire nuls au cas où les pourboires suffisent à couvrir les revenus à la fin du mois.

Le revenu des croupiers peut diminuer, mais pas leur rythme

Au cours des dernières années, la baisse de popularité des jeux traditionnels n’a cessé de mettre à diminution le salaire de cette catégorie d’employés. La montée des machines à sous dans les casinos en est responsable, et la rémunération des croupiers est victime de ce bouleversement. L’image des joueurs richissimes lâchant, dans des fumées de cigares, des pourboires après d’interminables parties de jeux, laisse penser que les croupiers gagnent très bien leur vie. Or, c’est loin d’être la réalité. Bon nombre de joueurs ont déserté les salles de jeux traditionnelles.

Qui dit baisse de l’activité, dit baisse de pourboires et donc baisse de la rémunération des croupiers. Pratiquant des horaires de nuit, leur temps de travail est conclu par la convention collective et va généralement de 38 à 42 heures. Ils travaillent de 5 à 6 jours par semaine, entre 06 à 10 heures par jour. La fin de leur service est déterminée par l’activité du jeu. Le travail à la table de jeu est de 30mn suivi d’une pause pour récupération de 15mn suivant l’activité des tables ouvertes dans la salle. Travaillant la nuit et les jours fériés, il leur reste peu de temps à consacrer à leur famille.