Le meilleur du casino sur internet 2019

poker

Les stars françaises et le poker

Gaël Monfils et le Poker, un duo gagnant

Certains reprochent au champion de tennis, Gaël Monfils, sa passion pour le poker. Sur la touche pendant deux mois à cause d’une blessure à une main, le parisien, N°18 mondial, a participé fin avril à la finale de « l’European Poker Tour » à Monaco. Mais cela n’aurait pas plu à tout le monde.

Pourtant, Monfils ne voit pas où est le problème. Une passion comme toute autre, le poker ne l’empêche pas de rester d’abord un joueur de tennis. Entre jouer au poker et regarder des DVD pendant des heures, il n’ y a pas de différence. En plus, il était blessé et n’allait quand même pas rester chez lui sans rien faire!!! Il faudrait donc arrêter de dire que ce n’est pas bien car la star a envie de passer un coup de gueule. Ce tournoi a été une expérience pour Monfils, qui se dit avoir le poker dans le sang. Il paraît que ce joueur de 23 ans a joué au poker depuis pas mal de temps. Et même, il y a 2 ans, il s’est  fait tatouer des cartes de jeux sur son poignet droit.  En l’occurrence, il vient juste de signer un partenariat avec PokerStars.

Patrick Bruel, un inconditionnel du Poker

Si tout le monde connaît le célèbre  Patrick Bruel pour ses chansons (« Alors Regarde », « Rendez-vous » …), Patrick est devenu en quelques années le premier nom qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de poker français. Et pour cause, il a remporté en 1998 l’un des 40 tournois des fameux World Series Of Poker (WSOP), celui en Limit Hold’em à 5.000$. Il est même considéré à tort, par certains fans, comme 2200$ Freeroll par mois! Le Champion du monde de Poker qui a remporté le Main Event des WSOP (Tournoi de No-Limit Hold’em de 10.000$). Après avoir appris à jouer au poker à l’âge de 8ans, le chanteur a joué régulièrement au lycée avec ses potes pour se faire de l’argent de poche. C’est seulement en 1994 qu’il a découvert le Poker de Casino au cours d’une séance photo à Las Vegas. Depuis, il s’est décidé à jouer sérieusement au poker jusqu’à décrocher son Titre WSOP en 1998. Actuellement, « le chanteur français Champion du monde » vit à fond ses deux passions, la musique avec son album et le poker en commentant tous les vendredis le très apprécié World Poker Tour sur Canal+.

Généralités sur le poker

De tous les jeux de hasard et d’argent disponibles au sein des casinos en ligne, qu’il s’agisse d’un établissement terrestre ou d’un casino virtuel, le poker est sans aucun doute le plus captivant. Ce jeu de cartes possède la particularité de conjuguer stratégie et chance. Au cours d’une partie de poker, l’exaltation est toujours au rendez-vous et les joueurs ont la certitude de vivre une expérience inédite. Voici les grandes lignes d’un jeu qui ne cesse de séduire des nouveaux adeptes.

Principes de base

Le poker est un jeu de cartes qui est disponible sous une multitude de versions. Réunissant plusieurs joueurs autour de jetons en guise de mise et de cinquante-deux cartes pour la plupart des variantes, le poker est un jeu dont la réputation n’est définitivement plus à faire.

Connaissances indispensables pour jouer au poker

Objectif du jeu :Au cours d’une partie de poker – quelle que soit la version jouée –, les enchères et les distributions de cartes s’enchaînent. Pour chacun des participants, l’objectif est de réaliser la meilleure association de cinq cartes et bien entendu de prendre possession des jetons des adversaires en leur faisant quitter la partie par différents moyens, notamment en faisant appel à la célèbre technique du « bluff » qui consiste à faire croire à l’adversaire que l’on possède une combinaison forte en main lorsque la réalité est toute autre.

Les mains au poker : Les mains au poker sont toujours composées de cinq cartes et leur valeur est strictement la même quelle que soit la variante jouée. Ci-après, par ordre décroissant, le classement des mains possibles au poker :
– La quinte royale est constituée d’un 10, d’un Valet, d’une Dame, d’un Roi, d’un As appartenant à la même couleur ;
– La quinte flush est constituée de cinq cartes successives de la même couleur (un As de cœur, un Deux de cœur, un Trois de cœur, un Quatre de cœur et un Cinq de cœur par exemple) ;
– Le carré est constitué de cinq cartes affichant toute la même valeur (quatre Valets par exemple) ;
– Le full est constitué par un brelan et par une paire (un brelan d’As et une paire de Dames par exemple) ;
– La couleur est constituée de cinq cartes appartenant à la même couleur et qui ne se suivent pas (un Deux de pique, un Quatre de pique, un Dix de pique, une Dame de pique et un Six de pique par exemple) ;
– La quinte est constituée de cinq cartes consécutives lesquelles n’appartiennent pas à la même couleur (un As de pique, un Deux de cœur, un Trois de carreau, un Quatre de pique et un Cinq de trèfle par exemple) ;
– Le brelan est constitué de trois cartes affichant la même valeur (Trois Rois par exemple),
– Avoir « deux paires » signifie que l’on dispose de deux paires en main (deux Dames et deux Dix par exemple) ;
– La paire est constituée de deux cartes affichant la même valeur (deux Quatre par exemple) ;
– La carte simple est la main la plus faible. On tient compte de la carte la plus forte en possession du joueur.
Il va sans dire que c’est le joueur qui possède la plus forte combinaison entre les mains qui remporte la partie sauf bien sûr dans le cas où un adversaire a réussi, grâce à un coup de bluff, à l’inciter à quitter la partie, empochant ainsi les gains à sa place !

Les mises : Le poker est avant tout un jeu d’argent. Cela qui implique que le joueur, quelle que soit la version du poker, est tenu d’investir une mise initiale que l’on nomme la « cave ». La cave est le terme utilisé pour désigner la valeur des jetons au début d’une partie et son montant fluctue suivant les pertes et les gains du joueur.

Stratégie de jeu : Si le poker appartient bien à la catégorie des jeux de hasard, il s’agit également d’un jeu de stratégie. Dans cette mesure, bien jouer au poker exige une parfaite maîtrise des règles du jeu et une excellente connaissance des différentes probabilités envisageables tout au long de la partie. Il est également indispensable de tenir compte du mécanisme de jeu mais aussi du système de distribution des cartes. Enfin, il est important de savoir se contrôler et garder son sang-froid tout en sachant analyser le comportement des adversaires.

Différences et points communs entre les variantes du poker

Les variantes du jeu de poker se distinguent principalement par la manière dont les tours d’enchères sont organisés et/ou par la façon dont les cartes sont distribuées. Des différences peuvent également exister du point de vue du nombre de cartes distribuées aux joueurs. Dans tous les cas, les joueurs prennent place autour d’une table de jeu. La distribution des cartes peut être assurée par un croupier, également appelé donneur ou encore dealer, mais aussi par l’un des joueurs installés autour de la table de jeu. Le jeu se déroule toujours dans le même sens que celui des aiguilles d’une montre et c’est toujours au donneur d’entamer la partie.

Jouer au poker en ligne

A notre époque dite moderne, bon nombre de sociétés proposent aux adeptes du poker d’y jouer en ligne. D’une manière générale, les sites de poker virtuels mettent à la disposition de leurs clients un logiciel de poker à installer. La plupart du temps, les clients doivent préalablement s’inscrire et payer un droit pour pouvoir jouer. Il leur est néanmoins possible de jouer en mode gratuit et de s’entraîner avant de se lancer dans le vif du sujet.

En tant que rémunération, les sites de poker en ligne prélèvent un certain pourcentage sur les gains engrangés par les joueurs sur leur interface. Les casinos virtuels proposent les variantes les plus populaires du poker dont le célèbre Texas hold’em, le Stud Seven, le Pai Gow et bien d’autres encore.

Les statistiques au Poker, une science à part

Loin de n'être qu'un simple jeu de hasard, le Poker a été élevé au rang d'art par les figures emblématiques de ce jeu qui a largement dépassé les frontières des grands casinos. A Las Vegas, Monte Carlo ou Macao, le rituel du Poker est le même : concentration, bluff et bien entendu une excellente connaissance des statistiques.

Posséder une main gagnante ne vous assure pas la victoire à tous les coups. En effet, il faudra considérer un aspect plus technique, voire purement mathématique. Le premier constat à retenir est tout à fait empirique et découle d'une logique implacable : plus il y a de joueurs moins il y a de chances de recevoir une suite gagnante au flop, au turn et à la river. Connaître le tableau des probabilités vous permet de jauger objectivement la valeur réelle de votre main et vous permet de jouer en conséquence. Alors, avant de vous engager sur un coup de tête, assurez vous d'en connaître les rudiments avant de risquer le tapis.

Maîtriser la probabilité des combinaisons vous permet d'anticiper non seulement le bluff des autres joueurs mais aussi de bluffer à juste titre. Sachez entre autres que pour une partie conventionnelle, la probabilité de recevoir une paire quelconque n'est que de 5,90 % et 23,5 % uniquement pour avoir un jeu de couleurs assorties. Si les chances d'avoir une paire spécifique (As par exemple) sont de 85 % pour une partie à trois, elle ne sont plus que de 31 % pour un jeu à dix.

De même, pour les donnes de pré flop, une paire vaut autant qu'un As et un Roi assortis. Sachant aussi qu'en règle générale, il est nettement plus courant d'obtenir une paire qu'un jeu de couleurs assorties, les quintes flush et quintes flush royales sont de véritables mannes. Entre les coups d'éclats et les stratégies efficaces, c'est la maîtrise des probabilités qui différencie les grands joueurs tels que Paul Zimbler du commun des mortels. Bref, loin d'être un fardeau désagréable, les statistiques doivent être le meilleur ami du joueur de Poker.